Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Un ptit mot...

Les Rubriques

Rechercher dans le blogue


CASSEE vs FEUQ
--> Divergences d'opinions et trève
De toute part, j'entend que la CASSEE (Coalition de l'Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante Élargie) trouve la FEUQ (Fédération Étudiante Universitaire du Québec) trop soumise et la FEUQ trouve la CASSEE trop violente.
J'entend aussi des personnes qui souhaitent voir réuni les forces de ces deux grands piliers.
Qu'en est-il vraiment de ces divergences et sont-elles réellement inconciliables?
De mon point de vue de simple étudiante, je me pose la question à savoir pourquoi ces divergences d'opinions ne peuvent pas être résolues au profit d'une unité du mouvement étudiant?
Si quelqu'un veut m'expliquer...
Ecrit par Klerann, le Dimanche 20 Mars 2005, 22:04 dans la rubrique "*Débats".


Commentaires :

  gipi
gipi
26-03-05
à 18:45

la division c'est la plaie à soigner

C'est un gros problème en effet.  On peut même dire que c'est LE problème : celui de l'unité du mouvement étudiant et, par conséquence, celui de sa solidarité.  Pour comprendre cette division, je te suggère de prendre connaissance des principes qui guident l'une et l'autre de ces organisations.  Par exemple, il ne fait aucun doute que les deux organisations s'entendent sur la question des 103 millions : ils doivent rester là ou il sont!  Cependant, pour la CASSÉE, cette affaire des 103 millions demeure une question secondaire mais non pour la FEUQ.  Personnellement je ne suis pas étudiant et, en tant que telle les 103 millions ne me touchent pas.  Pourtant je comprends que la cause étudiante est aussi la mienne surtout si, au-delà du 103 millions, elle se bat aussi pour la justice sociale.  Je sais que si j'étais, en ce moment, étudiant, c'est à la CASSÉE que j'adhérerais simplement parce qu'elle est, de toutes les organisations étudiantes celle qui voit le plus loin.  Je serais malheureux de cette division (j'ai été attristé par la division qui affectait aussi ma génération -j'ai 53 ans-)is je l'accepterais puisqu'elle est réelle.  Mais cette division est ausi le reflet des contradictions profondes qui structurent notre société.  Je te suggère fortement de te rendre sur les pages web de ces organisation et de comparer leur propos.  Je pense que tu comprendras qu'il y a des positions de principes qui ne peuvent pas être amoindries sans qu'il y ait de graves conséquences.  Parfois, à tenir aux principes, on donne l'impression d'être têtu ou radical mais, lorsqu'on laisse tomber les principes directeurs en acceptant de se compromettre, c'est la "vérité" de ces principes que l'on dénature.